papillon-tigre Tithorea tarricina

Des fleurs et des papillons

Bonjour !

Cette page n’est malheureusement plus mise à jour.

Je vous invite donc à vous rendre sur notre nouveau site « Instant Tanné » 

pour consulter cet article et les suivants !

Bonne lecture !

A 10 minutes de la ville de Calarcá se trouve un endroit totalement déconnecté du mouvement urbain : le jardin botanique du Quindío. Cet espace n’abrite pas moins de 850 espèces végétales de Colombie et du monde entier !

On s’y est baladé le temps d’une matinée, accompagnés d’une guide en études de biologie qui nous a tout expliqué.

Avec 15 hectares, dont 10 de forêt, on a (seulement !) visité la petite partie aménagée du jardin botanique. On y a rencontré des palmiers, des heliconias, et des bambous dont plusieurs espèces de guadua, ressource très présente en Colombie et beaucoup utilisée dans les constructions de la région du café.

triptyque-fleuri-jardin-botanique-calarca

forêt-jardin-botanique-calarca

Lichen sur guadua

fruit du lotus Nelumbo nucifera
Fruit de lotus
Nelumbo nucifera
Fleur de lotus
feuilles de lotus Nelumbo nucifera
Feuilles de lotus
Champignons
Champignons

Après la flore et les champignons vus au jardin botanique, voici la faune que l’on a rencontrée au gré de notre visite !

capricorne Cerambycidae libellule Odonata
Capricorne et libellule
tangara émeraude Chlorophanes spiza urubu noir Coragyps atratus motmot houtouc Momotus momota
Tangara émeraude, urubu noir et motmot houtouc
tyranneau sucrier à ventre jaune Coereba flaveola ermite vert Phaethornis guy colibri de julie Juliamyia julie Damophila julie
Tyranneau, sucrier à ventre jaune, ermite vert et colibri de julie
colibri jacobin Florisuga mellivora Mango à cravate noire Anthracothorax nigricollis
Mango à cravate noire et colibris jacobins

 

Le jardin botanique possède aussi un petit musée qui présente la construction, qui est en train d’être réalisée, de plusieurs tunnels dans la Cordillère des Andes. Ces tunnels permettront de passer de la côte Pacifique jusqu’à Bogotá plus facilement, de façon plus sécurisée et en moins de temps. La fin des travaux est prévue pour 2017.

Mais alors pourquoi un musée sur des constructions en béton dans un jardin botanique ? Eh bien car pour construire il faut d’abord faire des études de terrain afin de connaître les espèces végétales et animales qui vont subir ces changements d’environnement. Finalement sa présence prend un sens !

 

Le jardin botanique recèle de merveilles et cela se confirme avec son Mariposario : le plus grand du pays ! Plus de 1 200 spécimens de papillons s’y trouvent, répartis en 60 espèces.

Monarque Danaus plexippus Dyssodia montana
Monarque
hibou Caligo idomeneus malachite Siproeta stelenes
Hiboux et malachites

papillon-tigre Tithorea tarricina piéridés Pieridae malachite Siproeta stelenes
Papillon-tigre, piéridés et malachite
papillon-tigre Tithorea tarricina
Papillon-tigre

Cette visite au jardin botanique et au mariposario nous a totalement enchantée ! Si près de la ville et pourtant si dépaysant, c’est un endroit vraiment magnifique !

Publicités