Tour express de Bogotá

Bonjour !

Cette page n’est malheureusement plus mise à jour.

Je vous invite donc à vous rendre sur notre nouveau site « Instant Tanné » 

pour consulter cet article et les suivants !

Bonne lecture !

Après notre escapade en Équateur, c’est en Colombie que l’on se retrouve, et plus précisément à Bogotá, la capitale. Pour vous resituez, c’est lorsque ma maman est venue nous voir aux mois de décembre et janvier que nous avons eu l’occasion de voyager tout autour de la Colombie afin de découvrir ensemble tous les recoins que je vous expose maintenant sur le blog. Une étape à Bogotá était pour nous indispensable, tant pour la découverte de la ville que pour faire la connaissance des cousins bogotanais de Charles. Nous avions d’ailleurs, tous les 2, eu l’occasion de nous y rendre en octobre dernier, notamment pour faire ma demande de visa.

Nous avons donc, pour la première fois de ce voyage, effectué le trajet Popayán – Bogotá en avion. Ce qui nous a évité de faire plus de 15 heures de bus, puisque le trajet dans les airs ne dure qu’1h30.

avion-popayan-bogota-montana-nieve

Voici une approche des nombreux lieux que nous avons pu visiter en une semaine.

Le centre historique et touristique de Bogotá

centro-historico-catedral-primada-bogota
La Catedral Primada située sur la Plaza Bolivar

centro-historico-plaza-bogota-palomas

centro-historico-plaza-palomas-bogota

centro-historico-bogota-iglesia-agustin
L’église San Agustín située face au Palais Nariño, la résidence du Président de Colombie
centro-historico-bogota-escultura-poeta
Représentation du poète José Asunción Silva qui s’est suicidé d’une balle en plein cœur, un article sur le blog vous présente d’ailleurs le musée qui lui est consacré (lien tout en bas de cet article)
centro-historico-bogota-edificio-balcones
Teatro Colón

centro-historico-bogota-edifio-calle

centro-historico-bogota-calle-mosaico

centro-historico-bogota-iglesia-carmen
Santuario Nuestra Señora del Carmen

centro-historico-calle-muro-bogota

centro-historico-calle-gente-bogota

centro-historico-streetart-candelaria-bogota

centro-historico-iglesia-septima-bogota
Eglise San Francisco à l’angle de la Carrera 7a
centro-historico-mercado-artesanal-bogota
Boutiques de souvenirs sur la Carrera 7a
centro-bogota-plaza-toros-edificios
Plaza de Toros

centro-bogota-plaza-toros-detalle

centro-bogota-plaza-toros-muro

centro-bogota-arquitectura-edificios-ladrillos
Bâtiment faisant face au Museo Nacional
frutas-naranjas-vendedora-calle-bogota
Vente de chontaduros, fruits issus du « palmier pêche »

frutas-sandias-pinas-vendedor-bogota

La visite du centre historique de Bogotá ne peut pas se faire sans visiter le fameux quartier de La Candelaria (qui, géographiquement, comprend aussi la place Bolivar et quelques rues que l’on a vues juste au-dessus). Son architecture coloniale est très reconnaissable et ses maisons sont très inspirantes. On trouve de nombreuses fresques murales et une ambiance artistique palpable. C’est ce quartier qui est à la base de la fondation de la ville.

candelaria-calle-centro-historico-bogota

candelaria-streetart-centro-historico-bogota

candelaria-streetart-tigre-centro-bogota

candelaria-streetart-mujer-indigena-bogota

candelaria-plazoleta-chorro-quevedo-detalle
Détail sur la Plazoleta del Chorro de Quevedo

candelaria-casa-centro-historico-bogota

candelaria-techo-tejas-centro-bogota

candelaria-casa-streetart-colibri-bogota

Tous les dimanches et les lundis fériés s’organise un grand marché aux puces. El Mercado de las Pulgas de San Alejo regorge de petites merveilles. Charles y a d’ailleurs acheté une montre à gousset pour son papa et on a rêvé ensemble devant les innombrables billets et pièces de monnaie à collectionner du monde entier. On y trouve aussi des meubles anciens, des livres, des vinyles, etc. et de quoi se ravitailler si l’on a une petite faim/soif.

centro-historico-bogota-mercado-pulgas

centro-historico-bogota-mercado-cafe
Café servi à l’arrière d’une Jeep Willys
centro-historico-bogota-mercado-jugos
Pause fruitée avec César : au choix, jus d’orange, de raisin, de lulo ou de guanábana (ce gros fruit vert épineux !)

Une visite à Bogotá, ou dans une capitale, passe en général par des musées. Durant notre séjour, nous en avons visité 3. Ces 3 musées sont gratuits et il me semble que c’est sur ce critère là que nous les avons choisis !

Musée Botero : nous l’avions déjà découvert lors de notre première venue à Bogotá. Je vous renvois donc à cet article si vous souhaitez voir plus de photos, notamment celles du patio de cette maison coloniale qui est vraiment très joli.

museo-botero-escalera-madera-bogota

museo-botero-sala-escultura-bogota

museo-botero-sala-cuadros-bogota

museo-botero-bogota-obras-cuadros
« Hommage à La Tour » et « La lettre » – Fernando Botero
museo-botero-bogota-esculturas-leger
Sculptures de Botero et carte de Colombie par le peintre français Fernand Léger
museo-botero-flor-patio-bogota
Fleurs dans le patio du Musée Botero

Casa Museo Francisco José de Caldas : comme son nom l’indique ce musée est l’ancienne maison de Francisco J. de Caldas, situé juste en face du Palais Nariño, l’actuelle résidence du Président colombien. Ce scientifique, né à Popayán, est un personnage très important dans l’Histoire du pays. Il contribua au développement scientifique et à l’indépendance de la Colombie face à la domination espagnole. Aujourd’hui, le musée expose des objets, des écrits, des livres qui lui appartenaient, ainsi que des pièces plus scientifiques comme les plans de différents sites de Colombie et des instruments de mesure. Ses travaux de géographe, botaniste, astronome, physicien, journaliste ou encore militaire y sont exposés afin de mieux comprendre comment et pourquoi Francisco J. de Caldas est devenu une figure de la Colombie.

museo-casa-francisco-caldas-bogota

museo-casa-francisco-caldas-cuadros

museo-casa-francisco-caldas-pintura

Musée National de Colombie : le 3ème musée que nous avons souhaité visiter nous a retenu près de 3 heures, tellement il propose d’œuvres à voir. En effet, il offre une large revue sur toute l’Histoire de la Colombie ainsi que sur les nombreux artistes peintres et sculpteurs natifs du pays. En plus de cela, nous avons pu découvrir une exposition temporaire, consacrée au peintre colombien Omar Rayo et à ses figures géométriques.

museo-nacional-bogota-edificio-entrada

museo-nacional-bogota-omar-rayo
Exposition temporaire « Geometría vibrante » d’Omar Rayo
museo-nacional-bogota-exposicion-rayo
« Florama-zónica » et « Cimabue I » – Omar Rayo
museo-nacional-bogota-colombia-aerolito
Aérolithe de Santa Rosa de Viterbo : c’est la première pièce de la collection, acquise par les scientifiques Mariano Eduardo de Rivero et Jean-Baptiste Boussingault à Santa Rosa de Viterbo en 1823, alors qu’ils se dirigeaient vers Bogotá pour établir le Musée National.

Le Musée National commence par une grande salle consacrée à la civilisation précolombienne. Elle comprend une collection importante de vestiges d’usage quotidien et rituel, élaborés par les groupes qui vivaient sur le territoire colombien il y a près de 12 000 ans.

museo-nacional-bogota-objetos-precolombinos

museo-nacional-bogota-objetos-indigenas

Les salles s’enchaînent en retraçant l’Histoire du pays. On y retrouve notamment des pièces d’orfèvrerie retrouvées lors de fouilles archéologiques ou bien aillant appartenu à de hauts personnages colombiens.

museo-nacional-bogota-figuras-muisca

museo-nacional-bogota-colombia-oro
A gauche : bijoux d’oreilles et décorations pour la lèvre inférieure ; au milieu : diadème, masque de visage humain et collier ; à droite : ornement de bâton en forme d’oiseau et décoration pour le torse orné de figures humaines et d’oiseaux
museo-nacional-bogota-colombia-orfebreria
A gauche : bague de fiançailles de Simón Bolivar à Maria Teresa Rodriguez del Toro (décédée du paludisme un an après leur mariage) ; à droite : coupe et verres en argent et 2 éperons de l’armure ayant appartenu à Simón Bolívar

Les sculpteurs et les peintres de nationalité colombienne sont aussi mis à l’honneur dans ce Musée National.

museo-nacional-bogota-esculturas-mujeres
« Se réveiller » (José Domingo Rodríguez) ; « Le silence » et « La poésie » (Marco Tobón Mejía)
museo-nacional-bogota-muro-diversidad
Le mur de la diversité

museo-nacional-bogota-sala-arriba

museo-nacional-bogota-patio-fuente
Patio du Musée National de Colombie
museo-nacional-bogota-patio-escultura
« Poitrine avec portes » – Jim Amaral

Il nous manque encore le fameux Musée de l’Or de Bogotá à cocher dans notre liste de souhaits de visites. Mais ceci n’est que partie remise.

Quoi de mieux que de se ressourcer au sein d’espaces verts lorsque l’on se trouve en plein cœur d’une grande ville ? Voici les 2 parcs et jardins que nous avons eu la chance de découvrir durant notre séjour à Bogotá.

Jardin botanique José Celestino Mutis : ce jardin de 19 hectares, et aussi centre de recherche, présente la flore des nombreuses régions et climats de Colombie. Il abrite également une collection de près de 5000 orchidées ! Comptez 2700 pesos (moins d’1€) pour y entrer mais cela vaut largement le coût (et le coup !). On y serait bien restés la journée.

jardin-botanico-bogota-fuente-palmas

jardin-botanico-bogota-colombia-aves
Paruline à gorge orangée (Setophaga fusca) et Tourterelle oreillarde (Zenaida auriculata)

jardin-botanico-bogota-mariposa-pieridae

jardin-botanico-bogota-flor-roja

jardin-botanico-bogota-kniphofia-uvaria
Tritome à longues grappes (Kniphofia uvaria)
jardin-botanico-plantas-agave-cabuya
Plante d’agave

jardin-botanico-bogota-escultura-fenix

jardin-botanico-bogota-maloca-amazonia
Reconstitution d’une maloca : le centre cérémonial et social du peuple indigène Uitoto, vivant dans la région amazonienne de Colombie et du Pérou, sur les rives de la rivière Caquetá

jardin-botanico-bogota-colombia-camino

Parc Métropolitain Simon Bolivar : c’est le parc des joggeurs ! On s’y est rendus aux alentours de 8 heures du matin et ce parc était rempli de sportifs matinaux. Surnommé « le poumon de la ville », il est situé dans le centre de Bogotá et ne recouvre pas moins de 283 hectares ! Une véritable pause verte dans le tumulte de la capitale.

parque-simon-bolivar-bogota-estatua
Buste de Simón Bolívar (Victorio Macho) : 2 mètres, 8 tonnes !

parque-simon-bolivar-bogota-montana

parque-simon-bolivar-bogota-vanellus-chinensis
Vanneau téro (Vanellus chilensis)
parque-simon-bolivar-bogota-ardea-alba
Grande Aigrette (Ardea alba)
parque-simon-bolivar-bogota-turdus-fuscater
Merle géant (Turdus fuscater)
parque-simon-bolivar-bogota-pato
Grèbe à bec bigarré (Podilymbus podiceps) et Chevalier grivelé (Actitis macularius)

parque-simon-bolivar-bogota-lago

Prenons de la hauteur : la dernière fois, nous étions montés à pieds en haut de Monserrate, cette colline qui surplombe la ville de Bogotá. Petit rappel ici. Cette fois-ci, nous avons voulu monter sur le mont qui lui fait face : le cerro de Guadalupe.

Après une montée en voiture, nous avons terminé l’ascension du sommet de Guadalupe à pieds afin d’admirer l’incroyable vue sur la ville. Bien qu’un peu moins touristique que sa voisine, Guadalupe culmine tout de même à 3260 mètres d’altitude, alors il vaut mieux y aller doucement afin de ne pas « chopper » le mal des montagnes. Une petite chapelle (et sa statue de 15 mètres) dédiée à Nuestra Señora de Guadalupe vous accueille au sommet et des bus en direction de Choachí desservent le haut la colline le dimanche.

cerro-caminata-quebrada-vista-bogota
Première étape, avant l’ascension du cerro de Guadalupe
cerro-guadalupe-vista-monserrate-bogota
Monserrate et la ville de Bogotá
cerro-guadalupe-vista-monumentos-bogota
Vue sur le Santuario Nuestra Señora del Carmen et sur la Plaza Bolívar depuis le cerro de Guadalupe
cerro-guadalupe-virgen-vista-bogota
Les valeureux grimpeurs du dimanche ! Merci les cousins !
cerro-guadalupe-vista-bogota-primos
Vous êtes beaux ! ;)

J’espère que ce tour express de Bogotá vous aura plu. Le prochain article sera consacré à 2 visites que l’on a faites dans les alentours de la capitale colombienne. A très vite !

Liens utiles pour compléter cet article :
Quartier de la Candelaria et cerro de Monserrate
Musée du poète José A. Silva et Musée Botero

Publicités

6 réflexions sur “Tour express de Bogotá

  1. Bonjour !

    Votre blog me fait rêver ! Je vous remercie pour ça…

    Je vais aussi aller en Colombie, notamment pour rencontrer ma belle-famille :)

    Pourriez vous me donner quelques infos ? Avez-vous pris des précautions particulières en matière de santé ? Moustiquaires, vaccins…

    Encore merci,

    Céline

    • Bonjour Céline !
      Ravie que mon blog vous fasse rêver !
      La rencontre de la belle-famille c’est une belle étape, j’espère que tout se passera bien.
      Niveau santé, tout dépend des régions où vous allez. Le vaccin contre la fièvre jaune n’est obligatoire que pour la région de l’Amazonie et certains parcs naturels. Et concernant, les moustiques, un bon répulsif du genre huile essentielle de citronnelle et le tour est joué. Mais parlez avec votre médecin, il sera plus apte que moi à répondre aux questions santé.
      Si vous avez d’autres interrogations, n’hésitez pas à me contacter via la page « Contact » du blog pour un échange par mail, cela sera plus simple que par commentaires.
      A bientôt !

  2. Ça en fait des choses à voir à Bogotá ! J’aime particulièrement les fresques murales pleines de couleurs, et le marché aussi ! xx

    • Merci pour ton commentaire Ophélie. C’est vrai que Bogotá est une ville remplie de street art et cela fait beaucoup de son charme.

  3. Coucou Charlène!
    Je t’avoue que je ne suis pas une grande fan de Bogotá, que je trouve bien trop grande et trop froide à mon goût! Mais ton article est très bien fait et donne envie d’aller y passer un petit week-end :)
    J’aime beaucoup le quartier d’Usaquén, au nord de Bogotá avec plein de petits restos et cafés hyper mignons.
    Bonne journée!

    • Salut Pauline !
      Merci pour ton passage sur cet article et pour ton commentaire. Je suis d’accord avec toi sur le fait que Bogotá est une grande ville un peu impersonnelle, je ne pense pas que j’aimerais y habiter. Mais il y a quand même une vie culturelle assez variée qui me plaît bien là-bas. :)
      A bientôt !

Les commentaires sont fermés.