Vivre la Semaine Sainte à Popayán (et Pâques sans chocolat !)

Bonjour !

Cette page n’est malheureusement plus mise à jour.

Je vous invite donc à vous rendre sur notre nouveau site « Instant Tanné » 

pour consulter cet article et les suivants !

Bonne lecture !

Petite pause, avant de vous raconter la suite de notre voyage à travers la Colombie et l’Equateur, pour vous faire part de ce que j’ai pu découvrir la semaine dernière lors de la Semaine Sainte ! En Colombie, c’est à Popayán qu’il faut être pour vivre l’une des plus belles processions. Alors, ni une ni deux, on est parti !

Et on commence par la procession du Mardi Saint (je ne savais même pas que les autres jours de cette semaine avaient le qualificatif de « Saint », mis à part le vendredi…). Il y avait peu de monde par rapport au vendredi et au samedi de la même semaine, et ça peut se comprendre puisque les processions ont lieu tous les soirs sans exception, et celles du week-end sont apparemment les plus grandioses.

Je vous présente celle du mardi car c’est celle que nous avons suivie entièrement et Charles a pu y prendre quelques jolies photos.

militares-alumbrantes-procesion-semana-santa-popayanLire la suite »

Rencontre avec les indigènes Guambianos à Silvia

Bonjour !

Cette page n’est malheureusement plus mise à jour.

Je vous invite donc à vous rendre sur notre nouveau site « Instant Tanné » 

pour consulter cet article et les suivants !

Bonne lecture !

A 60 km de Popayán, se situe Silvia, un village où les traditions perdurent. « La Suisse d’Amérique » porte plutôt bien son surnom, car avec son climat, sa rivière et ses montagnes, on s’y croirait presque. A quelques détails près tout de même… Ici, on troque les bretelles et les robes à corset typiquement suisses pour de longues jupes drapées mauves (pour les femmes comme pour les hommes) , une ruana (sorte de poncho), une écharpe à rayures et un chapeau. Les femmes portent aussi souvent de grands colliers blancs de perles fines. Car à Silvia, la majeure partie de la population fait partie du groupe indigène Guambiano et l’une de leurs forces est d’avoir su conserver une grande partie de leurs traditions, notamment celle de leur habit.

Pour découvrir où vivent les Guambianos, on a opté pour un tour guidé en chiva, qui nous a amenée jusque dans les montagnes aux alentours de Silvia. Au programme : entrée dans une pisciculture, dégustation d’agua de panela con queso (morceaux de fromage trempés dans une boisson chaude issue de la canne à sucre), dégustation de la boisson alcoolisée locale, appelée « Abre Piernas » (traduisons « Ouvre les jambes » (!), coquins ces Guambianos), puis nous avons pu nous prendre en photo habillés avec la tenue traditionnelle.

chiva-silvia-caucaLire la suite »

Les sources d’eau chaude de Coconuco

Bonjour !

Cette page n’est malheureusement plus mise à jour.

Je vous invite donc à vous rendre sur notre nouveau site « Instant Tanné » 

pour consulter cet article et les suivants !

Bonne lecture !

Prendre un bain d’eau thermale, se reposer, le temps d’une journée, dans un cadre de rêve… C’est ce qu’on a pu faire aux Termales AguaTibia de Coconuco, à une heure en voiture de Popayán.

Aux thermes, on trouve un grand lac coincé entre les montagnes, un bassin de boue, un toboggan et 6 piscines d’eau thermale dont les températures vont de 27 à 40°C.

paysage-lac-montagne-coconucoLire la suite »

Retour à Popayán

Bonjour !

Cette page n’est malheureusement plus mise à jour.

Je vous invite donc à vous rendre sur notre nouveau site « Instant Tanné » 

pour consulter cet article et les suivants !

Bonne lecture !

Après Noël, on a vraiment débuté notre périple autour de la Colombie. C’est-à-dire qu’il a fallu emporter avec nous notre sac pour un mois et non pour une semaine. Bon, au final, si on ne se prend pas la tête, c’est presque la même quantité d’affaires.

On a entamé notre tour en descendant vers Popayán, afin de fêter le Nouvel An avec la famille de Charles, et on a commencé à visiter les villes et les sites touristiques.

Popayán, la ville blanche, on s’y était déjà rendu il y a quelques mois. Petit cours de rattrapage sur cet article, car, cette fois-ci, je vais vous parler d’autres endroits.

Popayán, c’est : un centre historique avec des rues où il y fait bon vivre, des balcons en fer forgé, des maisons peintes à la chaux ou encore des portes travaillées dans le moindre détail

rue-popayanLire la suite »

triptyque-thermes-san-juan-purace

Parc National Naturel Puracé

Bonjour !

Cette page n’est malheureusement plus mise à jour.

Je vous invite donc à vous rendre sur notre nouveau site « Instant Tanné » 

pour consulter cet article et les suivants !

Bonne lecture !

5h du matin : départ pour le Parc Naturel de Puracé ! On se dirige vers l’un des plus grands parcs de la Cordillère des Andes, avec ses 83 000 hectares ! Fernando nous a prévenu : il y fait froid, il vaut mieux prévoir de quoi se couvrir ! Une fois bien équipés (ou presque) on se met en route et on se réveille tranquillement dans la voiture en admirant les paysages.

chemin-route-puraceLire la suite »

torre-del-reloj-popayan

Popayán, la ville blanche

Bonjour !

Cette page n’est malheureusement plus mise à jour.

Je vous invite donc à vous rendre sur notre nouveau site « Instant Tanné » 

pour consulter cet article et les suivants !

Bonne lecture !

Nous sommes partis une semaine à Popayán, la ville d’origine de Charles, pour voir si son surnom « la ville blanche » tient sa promesse !

Fondée en 1537, cette ville coloniale s’est enrichie grâce à sa place stratégique : elle a été construite sur la « route du commerce » qui relie Quito (capitale équatorienne) aux grands ports des Caraïbes.

On commence notre visite sur la place principale de la ville : le Parque Caldas et l’imposante cathédrale.

arbre-place-popayanLire la suite »